Au service des vétérinaires depuis 25 ans...
+ 33 (0) 3 44 08 81 08

Rachel, traitement conservateur de fractures pelviennes multiples

EspèceChien
RaceBasset
Âge1 an
SexeFemelle
Prénom:Rachel

Cas clinique: Rachel, basset d'un an, a été renversée par une voiture et a subi plusieurs fractures pelviennes multiples; les propriétaires ont décidé de ne pas intervenir chirurgicalement et ont opté pour une approche conservatrice. Après des thérapies pharmacologiques pour contrôler la douleur, Rachel commence un cycle de Thérapie Laser MLS® dans le but d'encourager le plus possible la formation du cal osseux au niveau des fractures pelviennes, et de reprendre par étapes ses normales activités quotidiennes.
Une radiographie effectuée trois semaines après l'accident montre des fractures à charge des deux os iliaques, du pubis et de l'acétabulum gauche.
A la première visite l'évaluation statique de Rachel montre d'évidentes asymétries, dues au déséquilibre biomécanique créé en particulier par la fracture multiple à charge de l'acétabulum gauche, et une attitude cyphotique antalgique du rachis.
Rachel réagit de manière importante à la palpation, elle est encore très endolorie, elle fait seulement quelques pas, et a du mal à expulser ses besoins de manière autonome.

Thérapie: Des séances bihebdomadaires de Thérapie Laser MLS® sont commencées, au départ essentiellement pour le contrôle de la douleur au niveau paraspinal lombo-sacré et sacro-iliaque (scansions en utilisant le programme "douleur aiguë), en associant ensuite l'application d'un protocole spécifique pour encourager la formation du cal osseux au niveau des points de fracture principaux identifiés par la radiographie (traitement par points, en établissant des fréquences accouplées de 1 Hz à 73 Hz).
À la deuxième semaine de traitement, Rachel ne montre plus l'attitude cyphotique du rachis, sous encouragement elle fait quelques pas sur une surface non lisse, mais ne bouge pas encore la queue spontanément.
Par contre, après la quatrième séance, Rachel ose faire quelques pas hors du tapis et remue la queue toute fière vers son maître.
Étant donné l'amélioration des conditions psycho-physiques de Rachel, les séances de Thérapie Laser MLS®  sont devenues hebdomadaires à partir de la quatrième semaine de traitement, et les sessions ont prévu à partir du septième traitement seulement l'application par points focalisée sur les fractures.
Environ un mois après le début des traitements, une radiographie de contrôle a été passée, et elle a montré des signes encourageants de formation du cal osseux au niveau des fractures pubiennes et de l'iliaque droit.
D'ultérieurs traitements hebdomadaires ont été réalisés en appliquant des fréquences de 73 Hz sur les points de fracture et au niveau des cals osseux néoformés.

L'examen radiologique effectué à deux mois du début des séances MLS® confirme la stabilisation des points de fracture qui avaient commencé à former le cal osseux, et l'évaluation statique aussi est presque revenue symétrique au niveau pubien.  
La palpation du rachis apparaît complètement négative et Rachel a récupéré une excellente qualité de vie ayant repris avec joie petit à petit toutes ses activités précédentes.